Le prix Nobel de la paix 2020 décerné au Programme alimentaire mondial

Par un communiqué de ce jour, le Comité Nobel norvégien annoncé l’attribution du Prix Nobel de la Paix au Programme alimentaire mondial (PAM), en considération de « ses efforts en vue de lutter contre la faim, sa contribution à l’amélioration des conditions prévalant dans les zones de conflits et son rôle moteur pour éviter que la faim soit utilisée comme une arme dans les guerres et les conflits ».

JPEG
Pour mémoire, le PAM est un programme établi en 1961 conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (résolution de la conférence générale du 24 novembre 1961) et l’Organisation des Nations Unies (résolution de l’AGNU 1714 (XVI) du 19 décembre 1961). Créé à l’origine à titre expérimental pour une durée de trois ans, le PAM est devenu depuis lors la principale agence humanitaire mondiale chargée de lutter contre la faim. Avec un budget dépassant les 8 milliards de dollars en 2019, le PAM a fourni une assistance à plus de 100 millions de personnes réparties dans 88 pays.

Le communiqué accompagnant l’annonce de l’attribution du prix Nobel de la paix rappelle que l’éradication de la faim constitue l’objectif de développement durable n°2 adopté en 2015 et que le PAM constitue « le principal instrument » en vue de réaliser cet objectif. Il est toutefois souligné que cet objectif n’est pas en voie d’être atteint et que le nombre de personnes souffrant de la faim est de nouveau en hausse et s’établit à 135 millions en 2019. Les guerres et conflits sont présentés comme le principal facteur de cette hausse, encore aggravée par les effets de la pandémie de COVID-19. Dans les pays où ces deux facteurs des combinent, des populations se trouvent exposées à un risque de famine, comme c’est le cas au Yémen, en RDC, au Nigeria, au Soudan du Sud et au Burkina Faso.

Dernière modification : 16/10/2020

Haut de page