49ème session du CSA : Déclaration nationale de la France [en]

A l’occasion de la 49ème session plénière du Comité de la sécurité alimentaire, retrouvez la vidéo de la déclaration nationale de la France prononcée par le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation Julien Denormandie.

Monsieur le Président du Comité de la Sécurité alimentaire mondiale,
Messieurs les Directeurs généraux des agences romaines,
Monsieur le Président du Groupe d’experts de haut niveau,
Mesdames et messieurs,

Je suis très heureux de participer à cette 49ème plénière du Comité de la sécurité alimentaire. C’est avec beaucoup de plaisir que je m’exprime en appui à la déclaration de l’Union européenne et ses Etats membres pour évoquer avec vous des enjeux forts qui nous concernent tous.

Face aux multiples crises que nous connaissons, notre capacité collective à garantir un monde sans faim et sans malnutrition est plus que jamais fragilisé. Le rapport 2021 sur l’insécurité alimentaire nous alerte une fois de plus, une fois de trop : la faim continue de gagner du terrain. La transformation des systèmes alimentaires est nécessaire pour permettre à tous de se procurer une alimentation en quantité suffisante mais aussi saine, diversifiée et durable.

La France est, à cet effet, pleinement mobilisée pour faire évoluer nos systèmes alimentaires vers une production avec plus de durabilité et de justice sociale. Cela nécessite des politiques fortes. La France est résolument engagée en ce sens depuis plusieurs années, sur son territoire comme à l’international.

Le Sommet sur les systèmes alimentaires qui s’est tenu il y a quelques jours nous a également appelé à nous mobiliser avec force. Nous devons agir et agir ensemble.

Et pour cela, nous avons plus que jamais besoin de dialogue et d’intelligence collective. Nous devons en effet collectivement tracer une route commune et nous mobiliser autour d’objectifs et de solutions partagées.

Alors, le rôle du CSA et de son Groupe d’experts de haut niveau est crucial. Le CSA est l’exemple même d’une plateforme ouverte, qui rassemble les pays du monde entier, la société civile, le secteur privé, les organisations internationales et la Recherche. La France est convaincue que notre intérêt commun est de nous appuyer davantage sur vos travaux, y compris, pour le suivi du Sommet que j’évoquais.

Cela est indispensable pour avancer sur des solutions adaptées, et concertées avec toutes les parties prenantes.

Et c’est pourquoi j’appelle chacune et chacun d’entre vous à s’engager pleinement dans ses travaux, dans un esprit constructif de coopération, à la recherche de consensus. Le CSA a su produire en 2020 et en 2021, en pleine pandémie, deux produits majeurs, l’un sur les systèmes alimentaires et la nutrition, l’autre sur l’agroécologie et les autres approches innovantes, dont chacun doit se saisir. C’est la preuve de notre engagement et de notre volonté d’avancer ensemble.

Alors Mesdames et Messieurs, je souhaite que les travaux menés lors de cette 49ème session soient fructueux. Ils devront doter le CSA d’une feuille de route ambitieuse pour qu’il joue pleinement un rôle de premier plan dans le suivi du Sommet.

Je vous souhaite de bon travaux, je suis une nouvelle fois, au titre de la France pleinement engagé et à vos côtés. Je vous remercie et vous dis à très bientôt.

Dernière modification : 11/10/2021

Haut de page