12ème reconstitution du FIDA et réélection de G. Houngbo : communiqué de la porte-parole du Ministère

La dernière session des consultations en vue de la 12ème reconstitution des ressources du FIDA a eu lieu le 16 février. Elle a été suivie, les 17 et 18 février, de la 44ème session du Conseil des gouverneurs à l’occasion de laquelle Gilbert Houngbo a été réélu Président du Fonds.

JPEG

Retrouvez ci-dessous le communiqué de la porte-parole du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères :

"Le 16 février s’est tenue la dernière session des consultations en vue de la 12e reconstitution des ressources du Fonds international de développement agricole (FIDA), suivie, les 17 et 18 février, de la 44e session du Conseil des gouverneurs réunissant annuellement les 177 États membres du Fonds.

La France se félicite de la conclusion des discussions sur la 12e reconstitution des ressources du Fonds (FIDA12) et de l’adoption du programme de travail correspondant pour la période 2022-2024.

Elle salue en particulier la décision d’allouer l’intégralité des ressources de base du FIDA aux pays à faibles revenus (PFR) et aux pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure (PRITI), ainsi que les décisions d’affecter à l’Afrique au moins 55 % du programme de prêts et de dons et aux pays d’Afrique subsaharienne 50 % de celui-ci.

Elle juge également très positif l’engagement de consacrer au moins 40 % des financements à des projets axés sur les changements climatiques. En conséquence, conformément à l’annonce faite par le président de la République lors du One Planet Summit le 11 janvier dernier, la France a décidé d’augmenter de 50 % sa contribution aux ressources de base du FIDA pour la période 2022-2024 (FIDA 12), en la portant à 106 millions de dollars. Elle encourage l’ensemble des États membres du Fonds à contribuer de façon ambitieuse à cette reconstitution.

Par ailleurs, la France félicite Gilbert Houngbo pour sa réélection, lors de la 44e session du Conseil des gouverneurs, pour un second mandat de quatre ans à la présidence du FIDA.

La candidature de Gilbert Houngbo à sa succession a reçu le soutien de l’Union européenne et de ses États membres, dont la France. Ce soutien européen collectif manifeste l’attachement de l’UE et de ses États membres au mandat et à l’action du FIDA, ainsi qu’à l’action personnelle de Gilbert Houngbo à la tête de cette organisation."

Retrouvez le communiqué sur le site France Diplomatie

Dernière modification : 09/03/2021

Haut de page